Conférence « La justice restaurative, réelle alternative ? »

Que faire lorsqu’au sein des murs du foyer éclate une confrontation entre les jeunes ?

Les principes de la justice restaurative semblent offrir des alternatives à la justice rétributive, qui consiste à punir l’auteur·trice d’un acte proscrit. C’est dans le cadre d’une réflexion sur la résolution des conflits que La Fontanelle s’est intéressée à cet outil, plus particulièrement à un de ses procédés, à savoir la médiation pénale.

La Fontanelle vous invite à découvrir la justice restaurative, à l’occasion de sa prochaine conférence annuelle. Camille Perrier Depeursinge et Jean-Marc Knobel, tous deux membres fondateurs de l’AJURES, association pour la justice restaurative en Suisse, nous présenteront les atouts de cette approche complémentaire à la justice pénale et qui remet l’humain au centre. Nous aurons aussi l’occasion d’entendre le témoignage d’un bénéficiaire qui nous racontera comment cette expérience a transformé sa vie.

LaFontanelle echo61 Lisa Mazzone

Camille Perrier Depeursinge

Autrice d’une thèse sur la médiation
Docteure en droit, avocate à Lausanne et Professeure de droit pénal et modes amiables de résolution des conflits en matière pénale à l’Université de Lausanne, Camille Perrier Depeursinge est l’autrice d’une thèse sur la médiation en droit pénal suisse. C’est aux États-Unis, après avoir passé son brevet, qu’elle découvre la justice restaurative et développe son intérêt pour cette alternative à la justice rétributive telle que nous la connaissons. Dans le cadre de son doctorat, elle entre en contact avec Jean-Marc Knobel, médiateur FSM, Gérard Demierre, médiateur FSM-ASMF et André Kuhn, professeur de droit pénal, procédure pénale, criminologie et modes amiables de résolution des conflits en matière pénale à l’Université de Neuchâtel, afin de les interroger sur leur expérience et connaissance de la justice restaurative. De cette rencontre naît l’AJURES.

Qui suis-je en deux mots ?

La formation ou l’expérience qui a marqué votre parcours ?
La période où je travaillais sur ma thèse. J’ai beaucoup lu sur les besoins des victimes. Elles ont besoin de reconnaissance et d’explication et ressentent souvent une forme de culpabilité. Réalisant que ces éléments revenaient chez la plupart des victimes, j’ai décidé qu’il fallait absolument faire quelque chose pour agir dans leur intérêt.

Une passion, un hobby ?
Je lis tout le temps et j’adore manger.
Je suis aussi très attachée à la nature et ai fait beaucoup de scoutisme.

Personnellement, comment résolvez-vous un conflit ?
J’aime échanger et essayer d’expliquer les raisons de mon agacement. Je déteste bouder et préfère poser cartes sur table et en discuter. Bien sûr, comme tout le monde, cela m’arrive de m’énerver.

 

LaFontanelle echo61 Jean Marc Knobel

Jean-Marc Knobel

Ancien collaborateur de La Fontanelle
Jean-Marc Knobel bénéficie de plus de 30 ans d’expérience dans le travail social. Après une vingtaine d’années dans le domaine de l’éducation spécialisée, il devient assistant social pour l’Office des curatelles et tutelles du Canton de Vaud, où il est responsable de mandats tutélaires. En parallèle, il suit une formation complémentaire en médiation et est aujourd’hui médiateur FSM généraliste et pénal dans le Canton de Vaud, notamment au sein du Tribunal des mineurs de Lausanne. C’est d’ailleurs par le biais de la médiation pénale qu’il arrive à la justice restaurative.

Qui suis-je en deux mots ?

La formation ou l’expérience qui a marqué votre parcours ?
Ma formation continue en médiation.

Une passion, un hobby ?
La randonnée.

Personnellement, comment résolvez-vous un conflit ?
Je suis un adepte de la négociation, qui m’a permis de résoudre beaucoup de conflits. J’aime le fait que chacun fasse un bout de chemin. L’objectif, c’est de bouger les lignes. En médiation, c’est justement ce changement de perspective que je trouve miraculeux.

 

Propos recueillis par Sabrina Roh

 

Conférence annuelle


Quoi : La justice restaurative, réelle alternative ?

Quand : jeudi 22 avril 2021, 20h

Où : Casino de Montbenon à Lausanne

 

AUTRES ARTICLES SUR LE THÈME DE LA JUSTICE RESTAURATIVE

 

Retour aux publications