Le séjour de rupture transforme

Lorsque le jeune et sa famille sont réticents à envisager un placement en foyer ou quand une situation en foyer est bloquée, le séjour de rupture ou la prise en charge ambulatoire représentent une alternative intéressante.

Perçues comme plus séduisantes et moins engageantes, ces prestations permettent souvent de sortir de l’impasse et conduisent à de réelles prises de conscience.

Reculer pour mieux sauter
La Fontanelle a organisé six séjours de rupture en 2019 d’une durée allant jusqu’à trois semaines, dont deux avec des filles, deux avec des garçons et deux mixtes. Randonnées dans le désert du Maroc et itinérance à vélo au Portugal ou en Espagne, les activités sélectionnées favorisent le travail sur soi et avec les autres. Entre plaisirs et frustrations, découvertes et initiations, les jeunes sont conduits à se renforcer mentalement, apprennent à dialoguer et à chercher ensemble des solutions aux difficultés, développent la collaboration et améliorent leur confiance en eux.

Les destinations ont fait l’objet d’une attention particulière cette année-là afin de mieux intégrer la question écologique. Nous restons contraints par la nécessité de trouver des espaces inhabités ou peu fréquentés pour limiter les possibilités d’échapper aux contraintes de l’aventure et encourager les participant·e·s à aller au bout de leur engagement. Car lorsqu’une situation leur semble difficile à vivre, ils et elles ont généralement envie de renoncer à lutter sans expérimenter la satisfaction de réussir à surmonter leurs appréhensions. Très dense, la Suisse n’est envisagée que pour les aventures courtes. Les destinations européennes sont choisies pour les séjours de longue durée, à l’exception du désert marocain, qui est privilégié en hiver pour sa météo, mais aussi pour l’expérience de dénuement et de simplicité qu’il offre, facilitant notre travail thérapeutique.

Extrait du rapport d’activité 2019

 

 

AUTRES ARTICLES SUR LES PROGRAMMES DE LA FONTANELLE

 

 

Retour aux publications