Le cheval comme médiateur de thérapie:

Il peut paraitre étonnant de faire jouer à un animal le rôle de médiateur, pour aider des jeunes en difficulté de s’ouvrir aux autres… Or, c’est l’un des multiples effets bénéfiques que bon nombre de professionnels diplômés en thérapie avec le cheval ont pu vérifier.

Fabienne Débieux, au cœur du village d’Ogens (VD) en fait partie: « Derrière chaque exercice, il y a un but. Le cheval ne sert pas à suivre un cours d’équitation, mais fait office d’intermédiaire neutre. C’est une manière moins frontale d’aborder des difficultés psychologiques ou relationnelles que sur le divan d’un psy ». L'objectif est d’agir sur l’émotion, le désir, le ressenti, la sensorialité, la communication non verbale de la personne. Les chevaux sont socialement valorisants, ne jugent pas et ne sont pas intrusifs. Par ces différents aspects, ils aident le patient dans son rapport à lui-même, favorisant l’estime de soi. Le cheval évolue dans l’instant présent : le jeune est obligé de le rejoindre dans cet espace-temps s’il veut arriver à se relier à lui. Le thérapeute utilise aussi l’animal comme partenaire de travail pour améliorer la relation aux autres, l’aider à prendre conscience de ses schémas de comportements inconscients et à mieux gérer ses émotions.

Retour d’expérience de Crin d’Herbe, Ogens, Vaud
Propos recueillis par Cynthia Tchaban

 

Pourquoi cette présentation sur le site de La Fontanelle ?
La Fontanelle partage ici les expériences d’autres institutions afin d’enrichir la compréhension de la problématique des jeunes en difficulté et découvrir différentes approches déployées pour les aider à en sortir. Comme La Fontanelle, chacune redouble d’imagination pour permettre aux jeunes qu’elles accueillent de se décentrer de leurs propres souffrances et stimuler leur envie de s’ouvrir à des expériences formatrices. Ces prestations ont un point commun : elles reposent toutes sur une activité attractive capable de fissurer le mur d’indifférence édifié par le jeune.

  • Vous étiez en difficulté et une expérience similaire vous a aidé à en sortir ? Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.comment vous avez été touché!
  • Vous êtes une institution et avez une autre expérience à partager ? Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.en nous envoyant un mail!

 

AUTRES ARTICLES SUR DES EXPERIENCES TIERCES

 

 

Retour aux publications