A l'occasion de sa prochaine Assemblée Générale, La Fontanelle propose une nouvelle conférence pour prolonger la réflexion sur les effets de la transformation de la famille et de la société.

Sujet
Les repères collectifs bousculés par la liberté individuelle

Conférencier
Philippe Stephan, pédopsychiatre et médecin-chef du Service universitaire de psychiatre de l’enfant et de l’adolescent (SUEPA) à l’hôpital de l’Enfance à Lausanne

Quand
Jeudi 17 mai
18h30 : Assemblée Générale ouverte à tous
20h00 : conférence de Philippe Stephan


Maison de la Famille, Av. de Vérolliez 49, Saint-Maurice

Comment
Transport organisé depuis la gare de St-Maurice sur inscription uniquement
Parking à disposition sur le site

Combien
Entrée libre, inscription souhaitée


Quelles conséquences pour l’éducation

Nous vivons dans une société qui place l’individu au centre, chacun mène sa vie selon ses propres valeurs, les critères de la collectivité sont de plus en plus hétérogènes et font de moins en moins référence. Dans ce contexte, doit-on s’inquiéter de voir nos adolescents adopter de nouveaux rituels parfois dangereux alors qu’ils se trouvent dans une phase délicate de leur vie ?

L’adolescence est une période difficile. Le passage de l’enfance à l’âge adulte est une phase de transformation importante lors de laquelle les jeunes ont tendance à multiplier les expériences en tout genre pour chercher leurs propres limites. Philippe Stephan propose de réfléchir à l’approche éducative à adopter pour que la relation respecte leur liberté individuelle tout en ménageant des espaces de vie commune acceptables pour la famille.

 

philippe stephan

Qui est Philippe Stephan ?

Pédopsychiatre renommé, Philippe Stephan est médecin-chef du Service universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent (SUPEA) à l’hôpital de l’Enfance de Lausanne. Face à l’alarmisme ambiant au sujet des addictions des adolescents, il relativise et préfère parler de l’adolescence comme d’un âge des passions.